La philosophie de Cookie Connexion

Cookie Connexion : vous savourez nos cookies et brownies depuis 1985

Laurent Grégoire, créateur de Cookie Connexion

Cookie Connexion est né en 1985 par la rencontre d’une hôtesse de l’air américaine, Rita Levy et d’un pâtissier-cuisinier français, Laurent Grégoire.

Ils ouvrent en mai 1985 la première boutique de cookies à Paris. Par la suite, des financiers et industriels investissent dans le marché du cookie en France et le font connaître du grand public.

30 ans après sa création, Laurent Grégoire reprend seul en mars 2015 Cookie Connexion en Dordogne, sous la forme de vente itinérante par un camion présent sur les marchés de Dordogne.

L’histoire de Cookie Connexion

C’est en 1985, dans une minuscule échoppe coincée entre 2 immeubles de la rue de Rivoli à Paris, que la saga de Cookie Connexion a commencé par la rencontre d’un Cuisinier d’origine angevine, Laurent Grégoire, et d’une hôtesse de l’air américaine, Rita Levy.

L’alchimie a immédiatement opéré entre la jeune femme qui avait amené dans ses valises la recette de sa grand-mère du Michigan et le jeune aventurier qui, après une traversée de l’Atlantique à la voile et 2 années comme restaurateur en Guyane, s’était pris de passion pour la pâtisserie.

Le secret de fabrication des biscuits aux pépites de chocolat et "brownies" produits par Laurent, alliant fraîcheur, qualité et adaptation au goût français sera la clé de leur succès auprès du public. Ouverture de Cookie Connexion Rue de Rivoli, et diverses adresses Parisiennes

La croissance et la reconnaissance médiatiques sont au rendez-vous dans les années 90 avec l’ouverture d’un magasin rue Ledru Rollin, la sélection comme fournisseur de Roland Garros, des 24 Heures du Mans et d’Eurodisney, ainsi que le titre de "Meilleur cookie de France" décerné par Gault et Millau.

Du cookie au foie gras

Départ de Paris pour le Périgord et découverte de "l’éthique Bio".

Puis, dans les années 2000, le vent tourne et Laurent décide de quitter la capitale pour s’installer dans la belle région de Dordogne où, pendant 12 ans, il s’investira dans l’élaboration d’excellents foies gras "bio" à la Ferme du Gros Chêne.

Grand Chêne
Grand Chêne

Laurent Grégoire écrivait à l’époque :

[..] À la ferme du gros chêne nous élevons des oies, des canards, et des cochons. Nous achetons les oisons et les canetons à l’âge de un jour pour que leur première nourriture soit bio. Nous les élevons jusqu’à 16 semaines pour les canards, 20 pour les oies.

Pour nous, 80% du gavage dépend de l’élevage. Nous tenons par conséquent à les élever en plein air, à l’herbe et aux grains bio, afin qu’ils soient en bonne santé et aient une ossature et une musculature développées pour supporter l’excès de poids qu’ils prendront au gavage. [..]

[..] La ferme du Gros Chêne à été créée en 1987 et nous sommes passés en bio en 2003. Nous avons fait ce choix pour deux raisons. Tout d’abord, nous ne voulions pas de l’IGP (indication géographique protégé), signe d’identification européen qui lie le produit à une zone géographique mais qui ne protège rien du tout. En effet, vous pouvez acheter du foie gras en Hongrie, le transformer en Dordogne sans lien au sol et bénéficier quand même de l’IGP. Cela donne l’impression au consommateur d’acheter un produit local alors que ce n’est pas le cas. Nous sommes également passés au bio car nous nous sommes dit que le paysan d’à côté nous ferait peut-être ses céréales en bio pour pouvoir nous les vendre. Ainsi, le jour où le foie gras sera certifié bio, toute la Dordogne deviendra bio. Dans la logique inverse, en revanche, si le maïs OGM est autorisé, ce sont tous les producteurs bio de Dordogne qui disparaîtront.

Enfin, je conclurai en rappelant la devise de l’Agriculture Biologique qui est « préserver l’homme, l’animal et l’environnement ». Cela nous a parlé : c’est notre idéologie, notre choix de culture et c’est avant tout pour cela que l’on a choisi de passer au bio. Le bio est une philosophie, pas un label. Aujourd’hui, on découvre qu’il y a de plus en plus de cultures de plusieurs centaines d’hectares gérées par un seul homme qui bénéficient du label bio car le cahier des charges est respecté au minimum. Mais on s’éloigne de la philosophie citée plus haut. C’est pour ça qu’aujourd’hui, nous préférons vivre l’éthique que d’avoir le logo bio. Nous ne sommes pas certifiés AB, mais nous produisons quand même du bio. [..]

Retour aux Sources : Les Cookies

En mars 2015, Laurent Grégoire décide de revenir à ses premières amours et régale dorénavant les Périgourdins à bord de son "food truck" immanquable sur les marchés locaux.

Le journal de la commune nouvelle de Boulazac Isle Manoire où est situé l’atelier de Cookie Connexion (dans le bourg de Sainte Marie de Chignac Commune rattachée) parle ainsi de l’entreprise :

Les cookies de Sainte Marie

Notre petite commune du Périgord abrite la fabrication de cookies qui ont obtenu la palme de Gault et Millaut, célèbre guide gastronomique. Laurent Grégoire a créé Cookie Connexion à Paris en 2000, société qu’il a transférée depuis à Sainte Marie de Chignac.

Il avait eu l’idée en 1985 d’adapter la recette de cette friandise américaine au goût français - « avec plus de beurre et moins de sucre » -, ce qui lui avait permis de gagner le concours. Laurent Grégoire est un « personnage » : le contact facile, sourire complice, privilégiant l’échange et la convivialité.

Ayant bourlingué dans sa jeunesse, il a compris au cours de ses pérégrinations qu’en possédant le métier de cuisinier, on pouvait aller partout. Il a gravi les échelons, devenant chef, avant d’obliquer vers la pâtisserie et connaître le succès avec ses cookies, délicieux et délicatement moelleux au demeurant. Un produit haut de gamme, plaide-t-il.

Les circonstances de la vie l’ont amené en Périgord. Il décide de reprendre le label qu’il avait créé et cédé (et qui entre-temps avait périclité). Il aménage son concept dans son nouvel environnement. Préparation de la pâte dans son laboratoire - à l’ancien multiple rural de Saint Marie qu’il a repris en juin 2015 - à partir de sa fameuse recette, puis cuisson des cookies « en direct » et à la demande, au four, dans sa remorque ambulante et vente sur place, là où il décide de s’arrêter.

Souvent, en milieu de semaine, on le trouve sur la place de Sainte Marie de Chignac en fin de journée, il y fait déguster ses cookies et brownies. Mais le plus souvent, il est en déplacement, et, de plus en plus, sur les sites de concours hippiques de la région et au-delà, son « réseau favori » auprès de qui il s’est fait une place de choix.

Bonne nouvelle ! Cookie Connexion vient d’ouvrir une boutique en ligne qui permettra à tous les gourmets (et gourmands) de (se) faire plaisir pour les fêtes (et après)…

Des marchés gourmands jusqu’aux concours hippiques

Courant 2016, Cookie Connexion devient incontournable des concours hippiques, Pompadour, Pau-Sers, Lamothe Beuvron découvrent la remorque de cuisson et les célèbres boîtes rouges qui sont régulièrement offertes aux heureux vainqueurs des épreuves.

Une dotation d’épreuve hippique

Dotation concours
Dotation concours

Cookie Connexion, offre du bonheur et du plaisir à ses consommateurs.

Faîtes plaisir, partagez une boîte avec vos amis.